Violences policières, l’escalade ?

|

Temps de lecture : < 1 minute Personnes décédées aux mains de la police et tirs de LBD depuis Chirac jusqu’à Macron : deux sinistres escaliers de la violence policière.

Illustration de FLAGRANT DENI

Lire notre article détaillé sur les escaliers de la violence policière

Le site d’info Basta a comptabilisé les personnes décédées aux mains de la police. Flagrant déni a compilé plusieurs séries de données sur les tirs de lanceurs de balles « de défense » (LBD). Si on croise ces deux indicateurs avec la succession des mandats présidentiels en France, on obtient deux sinistres escaliers de la violence policière.

L’usage croissant des LBD n’empêche pas la hausse du nombre de morts, notamment par arme à feu. Ces armes soit-disant « non létales » (en France, elles ont tué au moins deux fois), ne font que s’ajouter à l’arsenal existant, causant de nombreuses blessures et infirmités supplémentaires.

En mai 2022, nous avions déjà publié ces statistiques. Les voici pour la première fois en vidéo.

Partager l’article

Si vous souhaitez communiquer des infos à Flagrant déni, écrivez-nous :

temoignez@flagrant-deni.fr

Lisez-nous…

Suivez / diffusez-nous…

Financez-nous !

Lisez-nous…

Suivez / diffusez-nous…

Financez-nous !

A lire également